Dans le cadre d’un contrôle transversal effectué par la Cour des comptes sur les Fonds de dotation, Lucie Care a été audité sur la période 2017-2019 avec 8 autres structures. Ce contrôle a fait l’objet d’un rapport publié le 21 juin 2022 sur le site de la Cour des comptes.

Ce contrôle a permis à la Cour de s’assurer de la bonne gestion de Lucie Care, mais également de valider les procédures de contrôle interne et de suivi des projets. Le rapport émis par la Cour atteste de la gestion rigoureuse, saine et désintéressée de Lucie Care, mais aussi que les missions réalisées ont bien été destinées aux jeunes déficients visuels.

À l’issue de ce rapport, la Cour des comptes a émis seulement deux recommandations. La première, très technique, porte sur la construction du compte d’emplois des ressources. Nous avons pris en compte cette recommandation dès 2020 en accord avec notre commissaire aux comptes. La seconde recommandation porte sur le développement des ressources dédiées aux missions sociales, un objectif que nous portons depuis la création du fonds de dotation en 2015 et que nous faisons progresser chaque année depuis 6 ans.

Le choix de la Cour des comptes d’assortir son rapport d’une déclaration de non-conformité au motif que la part de nos ressources consacrée à la collecte de fonds est trop importante nous apparait profondément injuste, d’autant plus que le mode de recalcul de cette part par la Cour n’est pas recevable, mélangeant la dotation consentie par le fondateur à la création de Lucie Care en 2015 et les dons issus des appels à la générosité publique reçus entre 2017 et 2019.

Ces répartitions, au même titre que l’intégralité de nos comptes depuis 6 ans, ont été certifiées sans réserve par notre commissaire aux comptes, le cabinet KPMG, que la Cour n’a pas estimé opportun de contacter pendant les 18 mois de contrôle.

Pour assurer sa pérennité et ses missions au profit des jeunes déficients visuels sur le long terme, Lucie Care a investi dans des campagnes de collecte de fonds. Les sommes que nous collectons aujourd’hui, et que nous collecterons demain, nous permettront de réaliser plus de missions en faveur des jeunes déficients visuels et n’auraient pas été collectées si aucun investissement n’avait été réalisé sur les années contrôlées.

L’amélioration des ratios témoigne de cette progression, mais sans dépense, pas de collecte et donc pas de missions sociales. Le réalisme de la situation de la générosité en France suppose que dans un environnement composé de nombreuses structures collectant des dons, l’organisme qui s’abstiendrait d’affecter les sommes nécessaires à la recherche de fonds faillirait à son objet.

Depuis sa création, Lucie Care a financé 89 projets collectifs et 39 bourses individuelles en faveur d’enfants déficients visuels (pour un montant total de 1,490 million d’euros), dont 51 sur la période auditée (2017-2019). Nous sommes fiers de ces milliers d’enfants qui ont pu bénéficier de notre aide et heureux de voir se construire un réseau autour de Lucie Care. Notre place aujourd’hui est essentielle et permet d’apporter à la fois une visibilité des besoins des jeunes déficients visuels en France et les solutions qui peuvent être apportées.

Nous cherchons chaque jour à améliorer nos procédures et à ajuster notre stratégie pour mettre le plus de ressources disponibles au profit de nos missions en faveur des enfants aveugles ou malvoyants. S’il nous reste encore du chemin à accomplir, nous sommes convaincus que le chemin que nous avons choisi est le bon et que nos investissements porteront leurs fruits. Nous sommes meilleurs chaque année, les chiffres en témoignent. Et nous avons la volonté de continuer d’avancer pour offrir à ces jeunes un meilleur avenir.

Nous remercions tous nos donateurs et nos partenaires de leur soutien et de leur confiance. Nous continuerons à œuvrer avec conviction et engagement pour cette cause si précieuse, fidèle à nos valeurs de transparence, de bienveillance et de respect.