Les nouvelles technologies au royaume des aveugles

Les nouvelles technologies au royaume des aveugles

La fédération des aveugles de France organise depuis 7 ans des journées d’études sur les nouvelles technologies. En 2018, ces journées prennent place au sein de l’institut national des jeunes aveugles (INJA). L’événement est composé d’atelier, de tables-rondes et de témoignages. Une centaine de participants sont présents, réunissant des déficients visuels et des professionnels.

  • Des plages brailles low cost

Deux frères non-voyants présentent des plages brailles « low cost » pour les particuliers.

Manuel Pereira, avec l’Ortbit reader de l’association Valentin Haüy. Antonio Pereira avec BrailleMe, de l’entreprise engagée CECIAA. Ces appareils permettent aux personnes malvoyantes de pouvoir lire un texte en ligne, ils peuvent également servir de bloc note ou de gestionnaire de fichiers. La connexion est simple et rapide, il suffit uniquement d’un ordinateur et d’un port USB.

  • La téléphonie

De nos jours, les téléphones sont principalement tactiles, mais assez compliqué à maitriser lorsque l’on est aveugle.

La société Access’Solutions propose le BlindShell Classic, un mobile vocalisé avec un clavier à touches. La société Kapsys propose le MiniVision qui est un modèle semblable au BlindShell Classic. Ces deux téléphones ont un coût de 369€.  La marque Kapsys propose également en parallèle, un modèle hybride, le SmartVision 2, qui dispose d’un écran tactile, d’un clavier et de la commande vocale.

Bon à savoir : ces téléphones peuvent être pris en charge dans le cadre de la prestation de compensation du handicap (PCH).

  • L’assistant vocal

L’intelligence artificielle Google home mini est la star de ces journées d’étude. Il suffit de dire « Ok Google » et de formuler un souhait comme activer son réveil ou programmer un rendez-vous. La Google Home peut également contrôler des objets connectés, comme les volets, mettre en marche la cafetière ou même les lumières. Grâce à un partenariat avec la SNCF, il est maintenant possible de commander ses billets de train à l’aide de la voix.

Retrouvez l’article complet : ICI