fbpx

Portrait d’Héloïse Courvoisier, athlète déterminée et femme inspirante

Portrait d’Héloïse Courvoisier, athlète déterminée et femme inspirante

Femme, athlète et déficiente visuelle

« Mon handicap et le sport ont fait de moi celle que je suis aujourd’hui »

A l’occasion du 8 mars 2021, les jeunes déficientes visuelles sont à l’honneur !

Quelques mots d’Héloïse Courvoisier, kinésithérapeute dans le 15ème arrondissement de Paris, malvoyante, et athlète aux multiples facettes. Pétillante comme à son habitude, elle a accepté de répondre à nos questions et a un message à faire passer aux jeunes filles et aux jeunes déficients visuels !

Pour commencer, comment allez-vous en ce moment ?

« En ce moment, je tourne comme un lion en cage en rentrant du travail (je suis du mois d’août… ;D). Je suis kinésithérapeute auprès d’enfants en situation de handicap, et suite à une mauvaise rencontre entre mon pied et l’énorme tapis de marche du plateau de rééducation où je travaille, j’ai dû mettre l’entrainement entre parenthèse. »

Parlez-nous de votre discipline. Qu’est-ce qui vous a poussé à pratiquer ce sport à ce haut niveau ?

« Je pratique l’aviron depuis déjà quelques années… Il s’agit en quelque sorte de la discipline familiale

(essayez de le dire très vite). Mon père, travaillant au CHU d’Angers juste à côté du club Angers Nautique Aviron, a découvert ce sport en en faisant certains midis avec un collègue. Malgré le fait qu’il n’ait tenu que quelque mois, mon grand frère a vite pris sa relève puis j’ai suivi. De nature peu sportive étant plus jeune, j’ai pris goût au dépassement de soi et aux valeurs de ce sport qui se pratique aussi bien en individuel qu’en collectif. Après quelques années sans pratiquer du fait de mes études et de mon exil à Paris, j’ai finalement repris une licence au club de Boulogne 92 en 2019. À la fin de cette même année, les coachs de l’équipe de France de para-aviron m’ont invitée à participer à des stages avec le collectif pour amener un peu d’émulation. »

De gauche à droite : Héloïse Courvoisier, Romane Teitgen, Loäne Rouiller, Leïla Marchais

Quel est votre plus beau souvenir sportif ?

« Mon meilleur souvenir en aviron reste une victoire inattendue en quatre de couple (4X) lors de ma deuxième année de cadette. »

Quels sont vos projets, vos perspectives sportives ?

« En cette période, il faut reconnaitre qu’il est difficile de cerner des objectifs tant les perspectives sont floues… Les compétitions s’annulent les unes après les autres. Depuis un an les occasions de se mesurer aux autres sont rares. Mais rien n’est perdu ! Heureusement, je suis perfectionniste, patiente et persévérante.

Il le faut, car les entrainements sont quotidiens. Tout dépend des périodes de l’année, mais je dirais que je peux m’entrainer entre 6 et 12h par semaine (en travaillant à temps plein). En hiver, en raison des crues, de la météo et du soleil qui se couche tôt, nous ne pouvons pas toujours ramer. Les entrainements se font, alors, au sol sur ergomètre ou en musculation (2fois/semaine). Dès que les conditions le permettent les sorties en bateau sont privilégiées, ce qui est appréciable. »

Si vous deviez donner trois mots pour vous définir ?

« Mon handicap et le sport ont fait de moi celle que je suis aujourd’hui. Abnégation, rigueur, volonté : ce sont les qualités d’une bonne athlète, qui m’aident aussi dans mon quotidien. Mon handicap a forgé mon caractère et est une force pour vivre la vie que je souhaite mener. Avec le sport, j’ai appris ce qu’était le dépassement aussi bien pour moi-même que pour les autres. De manière générale, j’admire les sportifs paralympiques qui viennent casser les idées reçues persistantes au sujet des personnes en situation de handicap. »

Avez-vous un message à faire passer ?

« J’aimerais dire ceci à tous les jeunes déficients visuels qui aimeraient ou hésiteraient à se lancer : aujourd’hui, de nombreux aménagements se développent pour faciliter l’accès au sport, alors n’ayez pas peur de l’inconnu et montrez de quoi vous êtes capables ! »

 

Héloïse Courvoisier est rameuse d’aviron et championne de France du 1500m en 6’02 »39 lors des Championnats de France Indoor d’Athlétisme Handisport 2019. Lucie Care la soutient et accompagne sa pratique de l’aviron dans le cadre de compétitions nationales et internationales.

bagcilar evden eve nakliyat evden eve nakliyat şehirlerarası evden eve nakliyat evden eve nakliyat firmaları evden eve nakliyat ümraniye evden eve nakliyat evden eve nakliyat avcılar evden eve nakliyat