Orion : le nouvel implant révolutionnaire pour de nombreux aveugles

Orion : le nouvel implant révolutionnaire pour de nombreux aveugles

L’avancée est considérable, l’espoir est plus que jamais présent. Le système Orion a redonné la vue à tous les patients qui ont pu le tester. Des chercheurs américains de l’université de Californie et du Baylor Medical College travaillent sans relâche sur ce nouveau prototype.

Le principe de fonctionnement d’Orion

Six aveugles, cinq hommes et une femme, ont bénéficié de cet appareillage audacieux. Par une opération, l’équipe médicale a placé 60 électrodes directement sur leur cortex visuel des patients. Le système est particulièrement novateur puisqu’il contourne tout le système oculaire afin de ne solliciter que le cortex visuel.

Des implants oculaires existent déjà pour redonner partiellement la vue aux déficients visuels. Mais ce type d’implant exige un nerf optique fonctionnel, ce qui n’est pas le cas chez tous les malvoyants. Ici, l’implant est cortical, l’œil n’est pas directement sollicité. La vue est souvent associée aux yeux, mais c’est bien le cerveau qui réalise une part importante du travail puisqu’il analyse les signaux transmis par les yeux.

Alors comment est-ce possible ? Les patients de l’expérience portent des lunettes dotées d’une caméra. Les images filmées sont envoyées sur un petit ordinateur incorporé dans les lunettes. Il traduit les images en signaux électriques alors transmis aux électrodes. Ces dernières vont enfin stimuler le cortex cérébral.

Quels résultats et sur quels patients ?

Benjamin Spencer avec le système Orion

L’ensemble des patients, sans exception, a retrouvé la vue grâce à Orion, à différents degrés. L’exemple le plus impressionnant est celui de Ben Spencer, 35 ans. Totalement aveugle depuis ses 9 ans, il a réussi à voir sa femme et ses filles pour la première fois. Certes, si la qualité de l’image se rapproche selon lui d’une vieille vidéosurveillance des années 1980, l’émotion était plus que présente. Il a pu distinguer les silhouettes, les lumières, les nuances pour ainsi deviner les couleurs. Il s’est même déplacé sans sa canne !

Le système ne peut être immédiatement efficace. Chez les personnes aveugles, le cortex visuel est resté inactif pendant de longues années. Il est donc nécessaire de le refaire travailler avec les électrodes, avant de mettre en place l’ensemble de l’appareil. Le cortex doit être capable d’analyser de nouveau les images.

Ainsi, Orion suppose un cortex visuel correctement développé. C’est pourquoi les aveugles de naissance ne peuvent pas en disposer car cette partie du cerveau n’est pas entièrement formée.

 

Le prototype représente une progression spectaculaire qui laisse peut-être présager un avenir plus radieux pour de nombreux aveugles et déficients visuels. L’équipe américaine prévoit de réitérer l’expérience sur une trentaine de patients. Pour améliorer la qualité finale des images, elle prévoit à terme de disposer 150 électrodes sur le cortex visuel des patients.

 

Pour les plus anglophones d’entre vous voici la vidéo explicative du système Orion :

Retrouvez l’ensemble des informations dans ces deux articles : 1 ; 2