Malvoyant, guillaume a voyagé au bout du monde

Guillaume

Habitant du Pays d’Arles, Guillaume Assali est parti en périple d’un an autour du monde. Il a partagé son aventure avec les enfants de l’école du Grès. Les élèves de l’école l’avaient accompagné depuis le début dans le cadre d’un projet pédagogique.

Je suis rentré plus tôt sans le dire à personne, raconte-t-il. Tous sont venus me voir, ils étaient si heureux ! Je crois que je leur ai autant manqué que ce que leur absence m’a pesé. J’étais très ému

Guillaume est un jeune homme de 30 ans victime de la maladie de Stragardt, une affection de l’œil qui altère sa précision.

L’aventurier est parti de Bangkok en Janvier 2018, il a traversé la Thaïlande, le Triangle d’or, le Delta du Mékong, l’Australie et l’Amérique du sud pour terminer par les Etats-Unis et New York.

Lors de mon arrivée à Bangkok, j’étais en larmes les deux premières nuits, avoue-t-il. J’avais perdu tous mes repères. Mon voyage a vraiment commencé à la cité impériale d’Ayutaya. Là, j’ai compris que je ne devais pas vivre ce projet comme un touriste, c’est-à-dire de ne pas culpabiliser si je me reposais un jour ou deux.

Il a nagé avec des requins en Indonésie, découvert la barrière de corail en Australie, il a également passé son diplôme de plongée à Bali et le plus impressionnant : L’ascension de l’Huayna Potosi en Bolivie qui culmine les 6000 m.

Cela a été un moment très fort, reconnaît-il. Mon coéquipier de cordée a dû abandonner. Moi, l’handicapé, j’ai pu aider quelqu’un ! Je suis allé au bout de moi-même.

Guillaume est rentré en France des souvenirs plein la tête.

C’est très enrichissant mais je suis exténué

Retrouvez l’article complet : ICI